La remontée capillaire : quel traitement ?
en Île-de-France

L’humidité ascensionnelle, aussi connue sous le nom de remontées capillaires, doit être prise au sérieux. Visible ou invisible, elle peut engendrer des dégâts structurels mais aussi des risques pour la santé des résidents.

La remontée capillaire est une migration permanente d’eau depuis le sous-sol, 24h/24 et 365 jours par an. Elle se manifeste sous forme de taches sombres d’humidité, d’efflorescence et provoquent des dégradations comme le décollement des revêtements, le cloquage des enduits et le creusement des joints.

La présence de remontées capillaires est due à cinq facteurs qui ne peuvent être dissociés : l’absence d’arase étanche, une eau chargée en sels minéraux, un terrain avec des capillaires, un passage d’eau sous le bâtiment et une charge électrique.

Ce problème peut être résolu complètement à condition qu’on le traite bien.

Spécialistes de l’étude et de la mise en œuvre de solutions aux problèmes d’humidité et de protection du bâtiment depuis plus de 25 ans, ATB Humidité, s’efforce de vous trouver la meilleure solution à vos problèmes de remontrées capillaires et de réaliser vos travaux avec le plus grand soin.

Ne laissez pas l’humidité envahir votre habitation.

Traiter les problèmes des remontées capillaires

Les remontées capillaires sont un problème particulièrement dérangeant, qui est généralement causé par l‘absence d’une membrane d’étanchéité.

Il y a plusieurs méthodes pour combattre les remontées capillaires. Tout dépend de l’état de la maison même et de la ténacité du problème.

La méthode la plus utilisée pour arrêter les remontées capillaires est l’injection des murs avec un produit résistant à l’humidité. Le principe est assez simple, ce produit fabriqué à base de résine hydrophobe empêche l’eau de remonter à l’intérieur des murs.

Une deuxième possibilité pour combattre l’humidité du sol est de faire des saignées dans les murs, de sorte que le bâtiment soit « soulevé », puis d’y injecter un produit d’assèchement. Ce dernier diffuse des matières actives lorsqu’il rencontre de l’eau et la résine se plastifie pour devenir une barrière d’étanchéité.

Cette technique est principalement réalisée lors de grandes rénovations.